Loading...
Retour

5 choses à savoir avant d'entreprendre une rénovation électrique

Entreprendre une rénovation électrique afin de remettre aux normes son installation n’est jamais du luxe. Comme il s’agit d’une opération lourde et coûteuse, autant la rentabiliser en préparant le mieux possible ce projet, et intégrer des modifications permettant d’adapter l’installation à ses besoins.

 

Réfléchissez à une nouvelle disposition des pièces

 

Vous envisagez de revoir l’agencement des différentes pièces de votre maison ? Dans ce cas, autant travailler sur ce projet avant de procéder à la rénovation électrique. En prévoyant le nouvel emplacement des meubles et équipements dans les pièces, vous pourrez ainsi déterminer vos besoins futurs en prises électriques afin de :

  • procéder à l’ajout de prises aux nouveaux emplacements des équipements qu’il s’agisse de lampes de chevet ou d’un appareil électroménager
  • modifier la hauteur de prises existantes si nécessaire
  • procéder à des ajouts de prise dans les pièces où elles ne sont pas assez nombreuses ou réparties de façon peu pratique
  • prévoir des lignes pour des plafonniers ou des appliques là où elles faisaient défaut

Cette opération effectuée en amont des travaux permet également de chiffrer le coût de la rénovation et de déterminer la capacité du disjoncteur nécessaire.

 

Pensez à l’emplacement du tableau électrique

 

L’accès au tableau électrique est primordial : il doit se faire facilement, sans qu’il soit nécessaire de grimper sur un appareil électroménager, une échelle ou de se contorsionner pour l’atteindre dans le fin fond d’un placard ou dans une niche peu accessible. Le placer dans la salle de bains est également peu conseillé : en effet, les gouttes d’eau qui se forment lorsque le bain ou la douche coulent peuvent s’infiltrer dans le panneau et se déposer sur les disjoncteurs. Rouillés, ceux-ci ne se déclencheront plus et n’assureront plus leur fonction protectrice.

 

Intégrez les besoins futurs

 

Vous avez un garage, un sous-sol ou des combles perdus et vous envisagez de les aménager ? Cela vaut certainement la peine d’intégrer ce projet dans la rénovation, car le surcoût sera certainement bien moins important que de faire revenir l’entrepreneur juste pour installer l’électricité dans la pièce, même si l’aménagement de la pièce n’est pas prévu pour tout de suite. Dans tous les cas, ce rajout mérite au moins d’être étudié avec l’entrepreneur.

 

Choisissez le mode de pose

 

Il existe deux solutions de rénovation électrique différentes qui n’utilisent pas la même technique et n’engendrent pas le même coût :

  • la pose en saillie : il s’agit d’une solution qui consiste à laisser les circuits apparents, mais en les recouvrant de baguettes. Cette technique est la moins esthétique, mais c’est également la moins chère.
  • la pose en encastré : plus moderne et plus agréable à l’œil, la pose en encastré permet de masquer les circuits, mais nécessite en contrepartie un investissement plus important.

 

Refaites l’électricité avant la décoration

 

Cela paraît logique, mais tellement de personnes commencent par refaire la décoration avant de songer à procéder à la rénovation de leur installation électrique que cela mérite d’être rappelé. Car une fois les murs et plafonds refaits, la rénovation électrique :

  • doit se faire obligatoirement sous baguette si l’on ne souhaite pas devoir refaire à nouveau la décoration de la pièce
  • nécessitera de faire une nouvelle fois la décoration si l’on veut poser un circuit électrique encastré.

Rénover son installation électrique n’est jamais inutile, et il n’est pas si compliqué que cela de rentabiliser au maximum cette opération. Il suffit en effet de réfléchir à ses projets de réaménagement et de décoration pour les différentes pièces de la maison afin d’optimiser l’organisation les travaux et leur organisation.


Retour